"version temporaire du site"

merci de votre indulgence - version définitive à venir !

[ARCHIVE] - J'ai testé le Coca-Cola équitable #1

Le Cola-Cola est constamment copié et a donné naissance à de nombreuses boissons : le Breizh Cola pour les bretons, la Meuh Cola pour les vaches, le Guaranito pour les autres. J'ai testé pour vous le Bio Cola d'Oxfam. Il est équitable et biologique mais a-t-il le même goût ?

Où sont les bulles ? Il parait que l'eau du Bio Cola est pétillante. Pourtant je n'ai pas senti une seule bulle. On aurait plutôt dit de l'eau plate. Cela ne m'a pas gêné mais le Cola-Cola sans les bulles est-ce encore du Coca-Cola ? Le goût est assez proche du Cola-Cola. Il est simplement un peu plus prononcé et plus acidulé. On sent davantage la coca et le jus concentré de citron (à moins que ce ne soit le sucre de canne). Avantage : la canette de 33cl ne coûte que 1€. La canette Les canettes du Bio Cola sont faites en aluminium. Pour les fabriquer il faut exploiter les gisements de bauxite où se dissimule l’alumine. Après un processus chimique complexe on obtient l'aluminium. Au passage on forme des boues acides et on émet du fluor. Bref, on ne fait pas de cadeaux à l'environnement ! Mais les canettes sont aussi recyclables à 100 % ! Elles n'ont pas d'étiquettes ou de bouchons qu’il faut enlever avant de les recycler. On n'a donc plus besoin d'extraire l'alumine et on peut se contenter de recycler la canette. 96% d'équitable Le sucre de canne est garanti équitable par Max Havelaar. Il est aussi issu de l'agriculture biologique. Il est produit par trois coopératives paraguayenne : El Arroyense, Montillo et Manduvira. En exportant vers le marché équitable, les coopératives sont en mesure de payer le double du prix du marché aux producteurs affiliés. Alors que le prix moyen du sucre de canne sur le marché conventionnel est de 10 €, Montillo et El Arroyense paient 20 € auxquels s'ajoute la prime équitable.

Un article signé Guillaume N.


 


Comme pour tout autre article publié sur le site, les opinions et les propos exprimés dans cet article n'engagent que la responsabilité de son auteur.