"version temporaire du site"

merci de votre indulgence - version définitive à venir !

Un petit producteur de café équitable meurt dans une coulée de boue

En septembre, Max Havelaar Royaume-Uni a annoncé la mort d'un petit producteur de café ougandais dans une coulée de boue. Il est mort avec les 8 membres de sa famille. En cause : la déforestation à grande échelle. Un évènement qui nous rappel que les arbres ne sont pas uniquement là pour absorber le CO2.

Un déluge de boue Lovis Masiga vivait dans le sud-est de l'Ouganda, au mont Elgon. Il était l’un des fondateurs de la coopérative Gumuntindo. Celle-ci regroupe pas moins de 3.034 petits producteurs qui produisent du café Arabica. Elle a obtenu la certification équitable en 2004. Willington Wameyeye, directeur général de Gumutindo a écrit une tribune en hommage à son ami Lovis Masiga, mort dans la coulée de boue. Voici un extrait. « ‘Masiga’ signifie ‘larmes’ dans le langage des gens qui vivent sur le versant ouest du mont Elgon. Ils étaient nombreux sur le mont Elgon, mardi 30 août 2011, approximativement 1.500 mètres au dessus du niveau de la mer. Une famille de 9 personnes a été enterrée vivante par un immense glissement de terrain qui s’est produit après un nuit de fortes pluie le samedi 28 août 2011. Des centaines de tonnes de boue, de terre et de roche on dévalé les flans de la montagne, détruisant tout sur leur passage. » Un drame évitable La mort de Lovis Masiga, et de bien d'autres, est une conséquence directe de la déforestation qui sévie en Ouganda depuis une vingtaine d'année. La biomasse représente en effet près de 90% de l'énergie du pays et la majorité de la population utilise du bois pour se chauffer. Le problème c’est qu'en pleine saison des pluies, la disparition des arbres se fait ressentir et les glissements de terrain se multiplient. Pourtant, il est possible de lutter contre la déforestation. C'était même l’un de projets phare de la coopérative Gumuntindo. L'organisation voulait se poser en intermédiaire entre ceux qui souhaitent acheter des crédits de carbone pour compenser leurs émissions, et les petits producteurs qui peuvent créer des crédits pour gagner de l'argent en plantant des arbres ou en utilisant des moyens plus respectueux de l'environnement à la lumière ou la chaleur de leur foyer. Pour mettre en place ce projet, la coopérative avait notamment utilisée la prime de développement du commerce équitable. Malheureusement, les programmes de reforestation n'ont pas été suffisants. Et, ceux qui faisaient tout pour améliorer la situation, sont morts. Un constat amer et paradoxal.

Un article signé Didier REYNAUD.

Comme pour tout autre article publié sur le site, les opinions et les propos exprimés dans cet article n'engagent que la responsabilité de son auteur.


Commentaires :

Soyez le premier à donner votre avis !


Nom ou pseudonyme :


Email (facultatif) :


Site web (facultatif) :


Commentaire (0):


Copiez le code i2r5j7I9 dans le champs ci-dessous :


Votre commentaire apparaîtra après modération.
Tout commentaire à des fins publicitaires, sans rapport avec le sujet de l'article ou allant à l'encontre de la loi et des bonnes moeurs pourra être supprimé par notre équipe.
En fonction de la gravité de vos propos, vous pourrez être privé temporairement ou définitivement de cette fonctionnalité.
Les propos constituant un délit seront signalés aux autorités compétentes.
Déposer un commentaire vaut acceptation de cette règle de fonctionnement.



TABLE-RONDE POUR LES 40 ANS D'ARTISANS DU MONDE

Le Lundi 24 Novembre 2014, Artisans du Monde fête ses 40 ans à la Mairie du 10ème arrondissement de Paris.




24 NOV. 2014 - 18h15

TOUTES LES DATES


TOUTES LES EXPOS


Petits muffins marbrés au chocolat noir fleur de sel

par
Les gourmandises de Bénédicte


NOS PARTENAIRES


NEWSLETTER


Pour recevoir notre lettre d'information, indiquez :

Votre prénom :


Votre email :



NOUS CONTACTER